0

8 astuces pour être créatif avec un grand-angle en photo !

Les objectifs grand-angles permettent une grande créativité, cependant il faut savoir quand et comment l’utiliser à bon escient pour ne pas rentrer dans un amas d’éléments mal organisés qui pourrait dévaloriser votre photo.

Restez toujours attentif à l’environnement qui entoure votre sujet principal.

1 : Utilisez votre grand-angle lorsqu’il y a de la brume ou du brouillard.

Lorsque le temps est défavorable et qu’il y a du brouillard, vous serez incontestablement obligé de vous approcher de votre sujet. Grâce à l’angle de champ offert par le grand-angle, vous aurez un beau contraste entre votre sujet principal, l’avant-plan et l’arrière-plan où sera présente la brume.

Puisque vous êtes relativement proche de votre sujet, celui-ci restera bien net.

N’oubliez pas qu’avec un capteur APS-C, votre grand-angle sera équivalent à une focale un peu plus longue (1,6 x par rapport à un capteur full Frame).

Le brouillard permet une composition originale et harmonieuse dans votre image. Elle supprime justement tous les éléments superflus qui viendraient autour de votre sujet.

Si vous faisiez la même photo avec une plus longue focale en vous éloignant de votre sujet, vous n’auriez pas le même impact. La composition serait plus « simpliste » on ne sentirait pas le sujet complètement entouré par cette brume gracieuse.

Le sujet est abordé différemment grâce à l’angle de champ important qui permet de contextualiser le sujet.

2 : Attention aux différents plans

Comme vous le savez probablement, les grand-angles sont idéaux pour la photographie de paysages. Pour autant, restez attentif au fait que tout ce qui apparaîtra à l’avant-plan sera très détaillé. Ce sera beaucoup moins le cas en ce qui concerne le plan moyen et l’arrière-plan.

Soyez donc très attentif à ce qui viendra se présenter en avant-plan. Utilisez un sujet fort qui attirera l’œil et qui ajoutera de la force à l’entièreté de l’image.

Dans ce cas précis, il pourrait être intéressant de travailler avec la ligne des tiers et de composer votre image avec trois parties dans le sens de la hauteur de votre cadre afin de rajouter de la profondeur dans votre cliché. Essayez donc de remplir intelligemment ces trois « parties » de votre photo.

Utilisez un avant-plan intéressant qui attire le regard du spectateur. Pour la partie du milieu, composez avec les arbres, la montagne ou encore les vallées. Il y aura beaucoup de textures et de détails dans cette partie de l’image.

Ensuite, utilisez éventuellement le dernier tiers pour composer avec le ciel de votre paysage. Ce que je vous expose ici n’est pas une règle immuable, mais pourrait bien être un point de début pour vos premières photos de paysages avec un grand angle.

3 : Simplifiez votre composition

Comme dit plus haut, il est facile d’inclure beaucoup trop d’éléments dans notre cadre avec un grand-angle.

Votre photo risquera d’être vite encombrée et il est important de pouvoir simplifier la composition. Restez sur une composition avec un minimum de détails (voire minimaliste). Lire l’article sur la composition minimaliste !

 

Pour cela, rapprochez-vous du sujet afin de ne pas surcharger l’arrière-plan. Une fois encore, cette règle n’est pas immuable, mais tentez de la mettre en pratique au maximum au début.

4 : Photographiez le ciel de nuit

Les objectifs grand-angles sont vraiment idéaux pour des prises de vue du ciel en pleine nuit et donc pour l’Astrophotographie en général. Vous pourriez aussi faire des photos de paysages, toujours de nuit afin d’ajouter toujours plus d’originalité dans vos compositions avec un avant-plan et un moyen-plan avec de la texture et le ciel en étoilé par derrière.

Pour photographier le ciel de nuit, deux solutions s’offrent à vous :

  • Soit, vous utilisez une vitesse relativement rapide afin de fixer les étoiles dans le ciel (dans ce cas vous aurez besoin d’un objectif qui ouvre assez grand (le diaphragme).
  • Soit, vous laissez un temps de pause plus long en prenant le risque de voir apparaître des traînées de lumière derrière les étoiles. Vous pourrez ainsi fermer le diaphragme et ne pas trop augmenter les ISO.

Encore une solution est de laisser volontairement un très long temps de pause afin de jouer avec ces traînées de lumière qui laisseraient place à une composition très esthétique. Vous pourrez ainsi ouvrir votre diaphragme comme vous le souhaitez et baisser les ISO au minimum.

5 : Photographiez des gens en donnant la possibilité de lire le contexte

J’aime personnellement beaucoup photographier des portraits avec un 35mm qui me permet de contextualiser le sujet et de laisser l’occasion aux spectateurs de comprendre en quelque sorte l’historique de la photo.

Une très bonne technique est de photographier des personnes en étant