10 astuces pour des photos macros exceptionnelles !

La macrophotographie, si vous ne saviez pas encore, est une branche de la photographie qui permet de capturer un sujet très petit afin de le faire apparaître dans les moindres détails sur votre cliché.

 

C’est une branche unique et captivante de la photographie qui demande beaucoup de concentration et de patience.

 

Ce style de photographie vous permet d’être très créatif mais aussi relativement abstrait, en grossissant toujours plus un élément que l’œil humain n’a pas l’habitude de voir à cette échelle.

 

La macrophotographie est amusante, elle demande un minimum de matériel adapté, malheureusement.

Dans cet article nous allons voir ensemble quelques astuces et conseils qui vous permettront de faire passer vos macrophotographies à un autre niveau.

1 : Choisissez le bon objectif

 

Certains appareils photo offrent la possibilité d’un mode macro intégré.

Celui-ci ne permet pas un grossissement supérieur à un pour un (1:1) : En d’autres termes, votre sujet apparaîtra à taille égale (réelle) par rapport à la taille de votre capteur.

 

Pour un image macro de haute qualité, rien de tel qu’un véritable objectif macro, même si les bagues macros restent une belle alternative, beaucoup moins chère évidemment.

Nous ne sommes pas ici pour parler des différentes marques ou pour les confondre. Cela étant, gardez à l’esprit que ces objectifs peuvent coûter cher mais le prix en vaut la chandelle pour produire des photos macros avec une définition optimale.

 

Conseil pour les pros :

Si vous souhaitez faire des photos d’éléments plats (par exemple : une pièce de monnaie, un timbre…) il faudra penser à acheter un objectif macro à « champ plein », ce qui permet de ne pas avoir de flou au niveau des bords.

 

2 : Choisir son sujet

 

Si vous débutez, vous allez avoir tendance à vouloir photographier tout et n’importe quoi.

 

Cependant certains sujets en macro sont beaucoup plus attrayants que d’autres.

Certains sujets suppriment complètement le contexte, car ils ne permettent pas une lecture optimale de l’arrière-plan.

 

Il est difficile d’apprécier une image macro lorsque le sujet est méconnaissable (même s’il existe une niche et un marcher pour la macrophotographie abstraite).

 

Certaines photos peuvent tout simplement être belles et attrayantes sans spécifiquement raconter une histoire.

L’un n’est pas mieux que l’autre mais il est bon de s’en rendre compte.

 

Si vous débutez en macrophotographie, je vous recommande de commencer avec des sujets relativement courants et faciles à trouver comme par exemple des insectes, des gouttes d’eau, des papillons, des fleurs, tout ce qui comporte une texture intéressante à un niveau macroscopique.

3 : Personnalisez votre arrière-plan

 

S’il est évidemment plus facile de photographier des sujets inanimés car vous pouvez choisir l’éclairage et le positionnement et l’arrière-plan facilement, n’hésitez pas à vous confronter à d’autres sujets en vous plaçant de manière à ce que l’arrière-plan contraste relativement bien avec votre sujet. Assurez-vous que vos différents sujets ne rentrent pas en confusion (s’ils sont positionnés les uns derrière les autres), surtout s’ils sont de la même couleur.

 

La plupart des photographes en macrophotographie restent relativement « simples » en plaçant leur sujet un peu plus loin de l’arrière-plan, ce qui accentue le contraste grâce à la profondeur de champ.

Le spectateur regarde directement au niveau de la mise au point et donc du sujet.

 

4 : Optez pour une focale plus longue

 

Si vous souhaitez vous confronter à la capture d’animaux et ou d’insectes par exemple, il sera préférable de partir sur une focale plus longue afin de ne pas devoir déranger vos hôtes et de ne pas les effrayer au moment de la prise de vue.

 

Les focales plus longues vous permettent de vous rapprocher sans affecter l’environnement naturel dans lequel est inclus votre sujet.

 

Garder en tête à ce niveau qu’un trépied est presque obligatoire.

5 : Accessoires fonctionnels

 

Si je vous disais plus tôt qu’il était intéressant d’envisager l’achat d’un objectif macro, sachez donc que vous pouvez aussi opter pour une bague macro (appelée aussi « tube allonge ») ou une lentille loupe que vous fixerez devant votre objectif et qui vous permettra de faire votre mise au point plus proche que la distance de mise au point minimale initiale.

 

Ces accessoires sont une alternative très intéressante pour un budget beaucoup moins élevé, gardez toutefois en tête que la qualité ne sera pas égale.

 

6 : La profondeur de champ

 

Lors ce que vous démarrerez en macrophotographie, vous aurez peut-être tendance à fermer un peu le diaphragme afin d’avoir une profondeur de champ plus importante et donc prendre moins de risque quant à la zone exacte où vous devrez faire votre mise au point.

 

Avec le temps vous comprendrez que la meilleure solution est plus délicate mais beaucoup plus efficace.

 

Techniquement, ce n’est pas faux, mais le fait de fermer le diaphragme peut avoir une incidence sur la netteté de votre photo à cause de la diffraction de la lumière.

 

C’est d’ailleurs là le plus grand défi de la macrophotographie, le fait de trouver le juste milieu et le parfait équilibre entre une profondeur de champ réduite et une netteté à l’endroit précis souhaité.

 

Trouvez donc la plus grande ouverture possible qui laissera toujours la possibilité de lire votre sujet parfaitement. Ou alors, diminuez le grossissement en vous écartant légèrement de votre sujet, la profondeur de champ sera un peu plus grande.

7 : L’éclairage

 

Comme pour le reste des styles en photographie, l’éclairage a son importance primordiale. Vous pouvez utiliser une lumière externe apportée en plus de la lumière naturelle, qui vous permettra éventuellement de fermer un peu le diaphragme.

N’oubliez pas d’utiliser une vitesse plus rapide lorsque vous capturez un objet ou un sujet en mouvement.

 

8 : La composition

 

La composition a son importance capitale en macrophotographie (plus que dans certains autres domaines de la photo dont le sujet est si puissant, qu’il permet de laisser de côté l’esthétique de l’image).

 

En macrophotographie, nous misons beaucoup sur l’esthétique et la meilleure façon de mettre en beauté notre sujet.

Trouvez le parfait angle d’attaque n’est pas chose anodine eu macrophotographie.

 

Un exemple : avec le mauvais point de vue, vous risquez de ne pas avoir les deux yeux de votre insectes nets, alors que c’était votre intention initiale.

 

En général, ne misez pas sur la « re »composition de votre photo en post-production, même si cela reste faisable.

 

Essayez toujours d’augmenter le grossissement à la prise de vue et non en zoomant dans votre image par la suite car vous risquerez de perdre beaucoup en qualité.

Cela vous permettra par ailleurs d’améliorer vos compétences dans ce domaine.

 

9 : Soyez patient

 

La photographie en général est un art qui demande beaucoup de patience.

La macrophotographie ne fait (certainement) pas exception. Vous devrez peut-être attendre des heures et recommencer 10 fois votre cliché en améliorant systématiquement l’un de vos paramètres avant de voir apparaître le chef-d’œuvre tant attendu !

 

Vous aurez facilement des photos floues alors ne baissez pas les bras et ne repartez pas bredouille, prenez le temps que cela prendra.

 

Ne déclenchez l’obturateur que lors ce que vous êtes sûr de votre mise au point, car c’est l’un des éléments primordiaux en macrophotographie. Un sujet un tout petit peu flou dévalorisera beaucoup votre cliché.

10 : Attention aux détails

 

Si vous vous intéressez à la macrophotographie, c’est probablement que vous aimez capturer des petits détails, des formes que la nature nous offre ou encore simplement des textures.

 

Pensez à jouer avec l’espace négatif de votre photo, – c’est-à-dire : l’espace qui ne représente pas directement votre sujet mais qui pourrait bien lui ajouter une force décuplée -.

C’est cela que l’on fait générale dans la photographie minimaliste. L’œil du spectateur sera naturellement attiré au niveau de ce que vous voulez lui montrer.

En conclusion, à vos appareils photo car rien ne vous enseignera plus que la pratique.

Vous souhaitez vous perfectionner davantage en photographie ? Découvrez mon livre « Se libérer de la technique en photographie », disponible sur Amazon > Cliquez ici !

Sachez par ailleurs que j’ai décidé il y a peu de créer une chaîne sur laquelle j’explique en détails et chaque semaine, comment obtenir un beau rendu dans un style de photo différent à chaque fois!

Vous pouvez cliquer sur le lien juste en dessous afin de voir la vidéo que j’ai concoctée rien que pour vous!

A très vite pour de nouvelles aventures!

admin8650

About admin8650