Comment faire de belles photos de natures/paysages?

 

Aujourd’hui nous allons apprendre comment composer de belles photos de natures et de paysages.

Notre balade se ferra dans le célèbre bois de Halle, réputé pour son festival de la jacinthe chaque printemps!

Voici les différents éléments primordiaux auxquels vous devrez faire attention lorsque vous réalisez vos photos de natures :

  • Le sujet
  • La lumière
  • La profondeur de champ
  • Le point de vue
  • Le post-traitement

Le sujet :

Il est évident qu’au plus votre sujet enverra du lourd, au plus vous aurez de chances de faire une belle photo de paysage.

Notre planète nous offre des panoramas à couper le souffle pour peu que l’on apprenne à l’observer correctement et que l’on cherche un minimum les lieux adéquats.

Pour autant, il n’est pas toujours nécessaire de partir au bout du monde pour trouver une nature luxuriante.

Dans la majorité des cas, nous utiliserons une large focale pour ne rien rater du spectacle et pour tenter de récupérer un maximum de détails présents dans notre photo. Dans l’idéal je vous conseillerais d’utiliser un 24mm sur un boitier à capteur Full Frame, sinon un 16mm pour un capteur APS-C.

La lumière :

L’un des éléments les plus importants de la photographie en général!

Pour ma part et pour la photo que je vous présente aujourd’hui, j’ai décidé de me rendre dans le bois lorsque le soleil commençait déjà à descendre.

Le but étant de me rapprocher le plus possible de ce qu’on appelle la « golden hour », c’est à dire, l’heure à laquelle la lumière devient de plus en plus dorée et plus rasante. Cette lumière créera des ombres particulièrement intéressantes ainsi que des puits de lumières lors de son passage entre les troncs et les branches des arbres.

En règle générale, faites toujours bien attention à la lumière qui est présente lors de vos prises de vue. Sachez ce que chaque type de lumière impliquera en terme d’ombres, d’exposition, de couleur,…

  • Une lumière de midi par grand soleil créera des ombres dures et très marquées ; Votre modèle aura plus de mal à garder les yeux ouverts ; Le contraste de votre image sera beaucoup plus marqué lui aussi.
  • Une lumière de fin de journée sera plus chaude et rasante ; Parfaite pour jouer avec le contre-jour et les flares ; Contraste fort mais jeux de lumière plus recherchés.
  • Une lumière de début de soirée sera quant à elle plus bleutée et peut donner des couleurs très particulières ; Moins de contraste et lumière beaucoup plus douce ; Les ombres sont moins marquées.
  • Par temps nuageux, votre lumière sera aussi plus bleutée et beaucoup plus douce ; Vous devrez moins faire attention à l’heure de votre shooting car il n’y aura pas de modification de lumière entre les différentes heures de la journée.

Je pourrais encore vous énoncer de nombreux types de lumière différents mais il vous suffit de faire le test et de bien observer de votre coté la lumière lors des météos distinctes et aux différentes heures de la journée.

N’ayez pas peur de jouer avec le contre-jour. Contrairement aux idées reçues, le contre-jour permet de détourer votre sujet et de la mettre en valeur par rapport à l’arrière plan tout en dessinant les contours de votre modèle.

Jouer avec les flares, avec tout ce que les lumières naturelles et/ou artificielles vous offrent. Seul importe que vous fassiez vos choix en terme de lumière en étant conscient du rendu qu’elle impliquera dans votre image.

Lumière Dure  VS  Lumière Douce

La profondeur de champ :

Nous en avons déjà beaucoup parlé dans l’article Comment faire de belles photos avec une Lensball?, la profondeur de champ est un élément délicat à manier. Pourtant, elle est déterminante dans le rendu de votre image finale.

En effet, si vous souhaitez prendre en photo un large paysage, voir nettement autant la fleur en avant plan que les arbres à l’horizon, il vous sera conseillé d’augmenter votre profondeur de champ au possible :

Petit rappel, fermez votre diaph’ et/ou éloignez-vous de votre sujet et/ou utilisez une large focale.

A l’inverse, si vous souhaitez détacher au mieux votre sujet du fond pour ramener l’intérêt du spectateur sur celui-ci, il vous suffira de minimiser la PDC :

Petit rappel, ouvrez votre diaph’ et/ou approchez-vous de votre sujet et/ou utilisez une longue focale.

Le point de vue :

Il est très important de tester un maximum de points de vue lorsque vous effectuez une prise de vue.

Il en existe un millier et tous auront un impacte différent sur le rendu de votre photo. Osez tenter des prises de vue risquées, soyez originaux et sortez du lot. En voici quelques-unes :

  • Plongée
  • Contre-plongée
  • Ras de sol
  • Aérien
  • Hauteur yeux
  • Rapproché
  • Éloigné
  • De face
  • De dos
  • De profil
  • De trois-quart face
  • … Osez!

Je décide pour ma part de m’approcher au maximum de la hauteur des fleurs pour accentuer la couleur mauve/bleu au sol.

En effet les fleurs étant situées les une derrière les autres depuis ce point de vue, la superposition de celles-ci accentue leur couleur d’origine.

Le post-traitement :

  • Je contraste mon image en tentant de ne perdre d’informations ni dans les hautes, ni dans les basses lumières
  • Je désature mes verts afin de laisser une place plus importante à mes bleus et mes mauves que je resature légèrement
  • Je casse mes noirs grâce à la courbe des luminances afin d’adoucir le tout

Sachez par ailleurs que j’ai décidé il y a peu de créer une chaîne sur laquelle j’explique en détails et chaque semaine, comment obtenir un beau rendu dans un style de photo différent à chaque fois!

Cette semaine, c’était justement la photographie de natures et de paysages qui était à l’honneur alors si cela vous intéresse, vous pouvez cliquer sur le lien juste en dessous afin de voir la vidéo que j’ai concoctée rien que pour vous!

A très vite pour de nouvelles aventures!

admin8650

About admin8650

Leave a Reply