Comment Travailler le Hors Champ en Photographie?

 

 

Bonjour à tous et bienvenu dans ce nouvel article !

 

Oui ça fait longtemps, oui je suis désolé, non je ne vous lâcherai plus maintenant ! Les articles deviendront beaucoup plus régulières sur ce blog!

 

Il est maintenant temps de parler du sujet qui vous a fait cliquer sur cet article, j’ai nommé, le hors champ !

Vous le savez, j’aime vous emporter avec moi sur le terrain en général pour une mise en situation mais avec les mesures de confinement actuelles, je ne pourrais malheureusement que vous montrer des exemples parlants que j’ai réalisé dans le passé. Dans tous les cas, dès qu’il nous sera possible de ressortir de chez nous, je reprendrai les bonnes vieilles habitudes et vous emmènerai partout avec moi !

Quoi qu’il en soit ici, le plus important c’est que vous compreniez parfaitement les idées je vous partage à travers les photos que je vous présenterai.

 

Avant toute chose, petite définition :

Un objet, un sujet ou un modèle est considéré comme hors champ lorsqu’il n’est pas présent physiquement dans votre cadre.

 

Cet objet, ce sujet, ce modèle pourrait malgré tout faire partie intégrante de votre œuvre grâce à plusieurs techniques que nous verrons par la suite.

Il pourrait sembler un peu paradoxale de présenter des éléments hors champ alors même que le photographie est définie par le choix d’un cadre vu à travers l’œil d’un photographe qui fait justement le choix de montrer ou de cacher certains éléments au spectateur.

 

Pourtant le hors champ est un très bon moyen (souvent) négligé, pour induire en erreur le spectateur ou pour lui partager une partie des coulisses de votre prise de vue.

Alors, vous vous demandez certainement comment faire apparaître des éléments extérieurs à votre cadre dans votre image et c’est tout légitime!

 

Petite parenthèse, le fait d’utiliser les éléments que l’on va voir juste après lors de votre prise de vue, ne vous permet pas d’oublier toutes les autres règles de compositions que vous connaissez déjà ou que nous aborderons dans un prochain article !

 

  • Le premier moyen de faire interagir le hors champ avec votre composition est de travailler avec les jeux d’ombre.

Voyez ici l’un des exemples les plus connu du cinéma avec la montée des escaliers du premier vampire de l’histoire du grand écran, j’ai nommé, Nosferatu!

J’ai volontairement choisi cette image car elle est très parlante !

Je ne pense pas devoir vous annoncer que Nosferatu est l’un des premiers films d’horreur du cinéma car vous ressentez immédiatement, l’angoisse du personnage qui verrait apparaître une ombre comme celle-ci dans ses escaliers.

Pourtant, nous nous accorderons sur le fait que Nosferatu n’est pas physiquement présent dans cette image mais l’effet de son ombre projeté au mur renforce d’autant plus l’effet souhaité (c’est-à-dire l’angoisse) chez le spectateur.

 

Certainement avez-vous déjà vu ces dessins animés dans lesquels une ombre énorme et terrifiante fait sont apparition et finalement, lorsque le personnage apparaît, il est tout petit, chétif, voire carrément mignon.

Ce deuxième exemple se base de la même manière sur le jeu d’ombre.

 

  • Deuxième moyen de travailler le hors champ : Jouer avec le regard de votre (vos) sujet(s).

Un exemple très concret, lorsque je photographie un mariage, je suis présent du matin au soir avec les futurs mariés et lorsque l’homme voit pour la première fois sa femme en robe, je ne me focalise pas sur la mariée. Pourquoi ?

Et bien c’est très simple.

L’étincelle présente dans le regard de cet homme qui voit pour la première fois de la journée cette femme qu’il va épouser est bien plus fort que le fait de vous monter finalement, la future mariée.

 

J’aurai en effet toute la journée pour faire des photos de cette magnifique mariée en robe.

Mais nous n’aurons qu’une seconde le regard de cet homme à cet instant précis.

Et si vous montrez la photo de cet homme qui regarde sa femme à un inconnu, ce dernier pourra imaginer la beauté de la future mariée grâce à son imagination!

Mais si vous montez la mariée, peut-être ne plaira t’elle finalement pas à cet inconnu puisqu’il n’a aucune affinité avec elle et qu’il existe dans la nature tellement de goûts et de couleurs qu’il ne sera peut-être même pas sensible à la beauté de la femme que vous lui présentée.

J’espère que vous comprenez où je veux en venir ?

 

  • Troisième élément : travaillez avec les jeux de réflexions dans : des miroirs, des vitres, de l’eau, …

    

Pourrait être un moyen détourné d’inclure un élément dans votre cadre.

Profitez de ce « double sujet » (j’entends par là, le reflet dans une vitre et ce qui se passe derrière la vitre par exemple) pour travailler votre composition.

 

Attention ici, vous devrez très probablement travailler en mode de mise au point manuel ici car votre autofocus aura certainement du mal à déterminer l’endroit où faire la mise au point : c’est-à-dire sur la surface de réflexion en elle-même ou sur le sujet qui s’y reflète.

 

  • Quatrième élément qui peut construire le hors champ : Un sujet qui serait coupé par le cadre. (Ou par le cadre dans le cadre).

Ici par exemple, Nous ne voyons que partiellement le visage de cette femme que j’ai décidé de cacher avec un autre élément dans mon cadre.

Pour autant, n’est-il finalement pas plus fort de vous cacher une partie du sujet afin de vous laisser vous posez les bonnes questions : Souffre-t-elle ? Prend-elle du plaisir, est-elle nue ?

Si vous vous posez ces questions, si vous tentez de reconstituer la scène et le contexte, c’est que mon travail est réussi.

 

Les 2 derniers éléments qui vont suivre, ne seront probablement pas mis en avant par mes confrères photographes puristes car ils sont discutablement à compter dans les éléments qui composent le hors champ.

Pour autant, je préfère vous les exposer, car je crois qu’ils pourraient dans tous les cas nourrir davantage votre travail. A vous donc par la suite, de les considérer comme hors champ ou non.

 

  • Le premier de ces éléments avec lequel vous pourriez jouer est l’incrustation d’une idée ou d’une référence dans votre image ?

Effectivement, vous pourriez parler à votre spectateur d’un concept, d’une référence particulière qu’il saura reconnaître ou non d’ailleurs afin de lui transmettre un message ou tout simplement une connaissance que vous auriez à lui communiquer.

 

Imaginez par exemple que je reprenne une image bien connue du cinéma et que je tente de travailler ma composition pour qu’elle soit identique en gardant pour autant mon sujet et mon contexte bien distinct de l’œuvre originale.

J’aurai donc composé une nouvelle œuvre tout en vous laissant la possibilité de trouver la référence induite. Et si vous ne la trouvez pas, ce n’est pas grave, ma photo existe aussi en tant que telle sans le niveau de lecture que je vous laisse la possibilité de découvrir.

 

  • Et enfin, dernier élément, dans la même ligne d’idée que la précédente, laisser apparaître caché dans l’image, un sujet ou une référence.

Un exemple bien parlant, vous savez peut-être que Disney à pour habitude de cacher dans ces œuvres, des éléments présentant les personnages, d’autres œuvres passés voire même à venir dans son monde.

Ici par exemple, on voit dans « Lilo & Stich » une peluche représentant « Dumbo » qui apparaîtra dans la série « Dumbo de Disney ». Il y en a beaucoup d’autres!

 

Donc ici, nous n’avons pas affaire à un élément hors champ à proprement parlé mais ce sont des éléments qu’on laisse découvrir avec le temps et avec une grande observation au spectateur. C’est pourquoi je souhaitais vous le présenter dans cet article.

 

Voilà j’espère sincèrement que vous aurez apprécié ce chapitre sur le hors champ.

Dites-moi dans les commentaires si vous avez d’autres éléments qui pourraient entrer en ligne de compte. Dites-moi si vous avez appris quelque chose ça fait toujours plaisir !

 

Je tiens à vous informer aussi, que j’ai écrit un guide qui vous permettra d’améliorer vos photos en 10 étapes simples. Sans aucun besoin matériel (un smartphone suffit) ni sans aucune connaissance technique particulière !

Ce guide est totalement gratuit et vous trouverez le lien pour le télécharger juste en dessous donc si ça vous intéresse, n’hésitez pas !

Mon matériel :

            

Sachez par ailleurs que j’ai décidé il y a peu de créer une chaîne sur laquelle j’explique en détails et chaque semaine, comment obtenir un beau rendu dans un style de photo différent à chaque fois!

Cette semaine, c’était justement le hors-champ qui était mis à l’honneur alors si cela vous intéresse, vous pouvez cliquer sur le lien juste en dessous afin de voir la vidéo que j’ai concoctée rien que pour vous!

A très vite pour de nouvelles aventures!

admin8650

About admin8650