3 astuces pour photographier des paysages avec un grand-angle !

Sur un appareil photo « full Frame » (plein format), on considère en dessous de 50mm un objectif comme étant un grand angle.

Avec un capteur APCS, n’oubliez pas que vous devrez multiplier par 1,6 en moyenne votre focale afin d’obtenir une idée de l’angle de champ que vous aurez en finalité.

On considérera donc les focales en dessous de 35mm comme des grands-angles.

Voici quelques réglages pour un meilleur résultat dans vos photographies de paysage !

 

Utilisez le mode « priorité à l’ouverture » (AP).

 

Définissez déjà l’ISO au minimum puisqu’apriori vous aurez assez de lumière. Ne prenez donc pas le risque de dégrader votre image avec du bruit.

Définissez votre diaphragme entre F8 et F14 pour profiter d’une grande profondeur de champ.

Ne fermez pas votre diaphragme à fond non plus, car vous pourriez défigurer votre photo à cause des aberrations qui risqueraient d’apparaître.

Vous ne devrez pas porter d’attention à la vitesse puisque votre appareil photo la choisira automatiquement.

Vous pourriez même indiquer à votre appareil photo que vous ne souhaitez pas qu’il passe en dessous d’une certaine vitesse (par exemple 1/100) afin d’être sûr de ne pas avoir une photo floue.

Dans ce cas-là, mettez votre ISO sur automatique. Votre appareil commencera par diminuer le temps de pose et augmentera ensuite les ISO lorsqu’il arrivera à la limite que vous lui aurez indiquée.

 

Le point hyperfocal.

 

Faire la mise au point à une distance égale à l’hyper focal de votre objectif vous permettra de profiter de la plus grande profondeur de champ possible avec une netteté allant jusqu’à l’infini. Idéal pour la photographie de paysages.

J’utilise personnellement l’application « F8 » qui me permet de trouver immédiatement l’hyper focal en fonction de mon boîtier et de l’objectif utilisé.

Vous commencerez par composer votre image avec un avant-plan qui attirera le regard du spectateur. Ajoutez un élément fort avec de l’intérêt !

Le moyen plan sera utilisé pour composer avec les montagnes, les arbres, les vallées (tout ce qui comportera de la texture).

Utilisez l’arrière-plan pour composer avec votre ciel.

 

Grâce à l’hyperfocal, vous pourrez profiter d’une netteté maximale sur l’ensemble de vos trois plans.

En réalité, si vous utilisez votre grand-angle avec une fermeture du diaph assez importante, vous ne devrez pas trop prêter attention à l’endroit exact où faire votre mise au point pour profiter d’une netteté optimale.

Cependant, l’hyperfocal est utile lorsque vous décidez d’ouvrir un peu plus votre diaphragme.

 

Bon à savoir : un objectif est toujours plus qualitatif en fermant un minimum le diaph par rapport à son ouverture maximale.

 

1 : Utilisez un filtre polarisant.

 

En fonction de l’angle du soleil et de la réflexion sur les différents éléments, le filtre polarisant pourra être utilisé à plusieurs escients.

 

Il permettra de rajouter du contraste dans vos ciels ou encore de supprimer le reflet du photographe dans une vitre ou sur l’eau.

 

Tous ces effets ne sont pas facilement modifiables en postproduction et il vaudrait mieux prendre le temps de les travailler à la prise de vue.

 

Ce filtre peut être utilisé dans d’autres styles que pour le paysage bien évidemment !

2 : Point de vue original

 

Placer votre appareil photo à raz de sol rajoutera de l’originalité dans votre prise de vue. Ce n’est pas le point de vue le plus courant pour une photographie de paysages pourtant, si votre avant-plan comporte du relief, c’est un excellent moyen de faire sortir votre cliché de la masse !

 

Imaginez par exemple pouvoir photographier un sujet aussi petit qu’un insecte en avant-plan avec un large arrière-plan venant comme toile de fond derrière lui. Rien de plus original !

Dans ce cas-ci, utilisez éventuellement un trépied qui descendra jusqu’au sol.

3 : travaillez avec un long temps de pose sur les nuages ou l’eau.

 

Le plus compliqué avec le long temps de pose en journée est que vous aurez beaucoup trop de lumière.

Pour pallier cela, vous pouvez :

 

  • Soit utiliser un filtre ND,
  • Soit faire plusieurs photos que vous fusionnerez en postproduction,

 

Afin de rendre un effet très original sur les éléments qui bougent subtilement dans votre paysage (le ciel et/ou l’eau).

 

Si vous voulez tenter ce genre de prise de vue un peu particulière, rendez-vous sur mon autre article que voici : « Comment photographier les nuages en pose longue ? »

Conseil bonus

 

Évitez de produire des vibrations lorsque vous prenez vos photos. Utilisez donc le retardataire ou une télécommande. Dans l’idéal pour les longs temps de pose, utilisez même un trépied.

Vous souhaitez vous perfectionner davantage en photographie ? Découvrez mon livre « Se libérer de la technique en photographie », disponible sur Amazon > Cliquez ici !

 

Sachez par ailleurs que j’ai décidé il y a peu de créer une chaîne sur laquelle j’explique en détails et chaque semaine, comment obtenir un beau rendu dans un style de photo différent à chaque fois!

Vous pouvez cliquer sur le lien juste en dessous afin de voir la vidéo que j’ai concoctée rien que pour vous!

A très vite pour de nouvelles aventures!

admin8650

About admin8650