Comment photographier la lune en plein jour?


Avant même de vous demander quel matériel et quels réglages utiliser pour photographier la lune en journée dans les meilleures conditions, peut-être seriez-vous intéressés d’apprendre à connaitre la demoiselle qui se fait si souvent envier par les photographes, qu’ils soient débutants ou encore confirmés.

 

  1. Quelle lune souhaitez-vous photographier ?

 

  • La lune met exactement 29,53 jours pour faire le tour de la terre. Le cycle présenté ici est donc répété approximativement tous les mois.

 

  • Lorsqu’il n’y a pas de lune dans le ciel, cela signifie que cette dernière se trouve entre la terre et les rayons incidents du soleil. Nous n’avons donc pas la possibilité de voir la partie éclairée de la lune qui pourtant existe bien. C’est la phase que l’on appelle « Nouvelle lune ».

 

  • Ensuite et pendant 7 jours, le croissant de lune visible va grandir pour atteindre la phase du « Premier Quart ». Durant cette phase, la lune est visible pile à moitié.

 

  • Les 7 jours suivants, la partie éclairée de la lune visible va continuer de grandir pour atteindre la fameuse « Pleine lune » si belle et tant convoitée.

 

  • Lors de pleine lune, cette dernière apparaît tel un cercle parfait. Sachez que lors de la Super Lune (période durant laquelle la lune est au plus proche de la terre) le satellite de la terre apparait jusqu’à 14% plus gros et 30% plus lumineux.

 

  • Durant les 14 jours suivants, le disque lumineux parfait diminue pour disparaître totalement et donc, laisser place à la prochaine « Nouvelle Lune » qui recommencera un nouveau cycle autour de la terre.

 

Vous aurez sans doute remarqué que de nombreux photographes se présentent à leur fenêtre lors d’une pleine lune parfaite en laissant pour compte les autres phases pourtant très intéressantes de celle-ci.

Vous, vous n’êtes pas un photographe quelconque et donc, vous n’allez pas faire comme tout le monde !

Sachez qu’effectivement, si la pleine lune a son charme incontestable, elle reste la phase la moins contrastée à cause de l’incidence des rayons lumineux qui lui viennent frontalement. À l’inverse, lors des phases intermédiaires, le soleil crée des ombres à l’intérieur des cratères ainsi que sur le flanc des reliefs de notre satellite qui permettent un contraste plus marqué.

Voici 4 sites et applications qui vous permettrons de suivre les différentes phases de la lune ainsi que des évènements rares (Super Lune, Eclipse, …). Mais aussi, les endroits parfaits pour éviter la pollution lumineuse en fonction de votre emplacement géographique.

 

 

 

  1. Les bases de la photographie lunaire.

 

  • Dans un premier temps, vous allez devoir vous demander si vous souhaitez faire une photographie de la lune en gros plan ou plutôt, d’inclure cette dernière en arrière plan d’un autre sujet principal.

 

  • Ensuite, demandez-vous quelle phase de la lune vous parait la plus esthétique et celle qui vous attire le plus. Comme nous l’avons vu, la pleine lune n’est pas toujours la plus intéressante malgré l’intérêt que portent les autres photographes à celle-ci.

 

  • Prenez le temps de créer le planning de vos sorties. Grâce aux sites et Apps partagés plus haut, restez attentif aux phases de la lune. Soyez toujours attentif à la météo et aux éphémérides par la même occasion. Soyez prêt au possible pour accueillir les événements rares afin de ne pas manquer le cliché parfait ! N’hésitez pas à créer un calendrier spécial pour vos petites sorties nocturnes.

 

  • Attention au matériel : Il est évident que connaitre parfaitement votre matériel mais aussi et surtout, ses limites, est un élément primordial pour photographier au mieux cet astre lointain. Nous y reviendrons plus loin.

 

  • Particulièrement lorsque vous photographiez avec de grands téléobjectifs mais aussi, avec un appareil de haute résolution, il sera important d’éviter les moindres micro-secousses ainsi que les temps de pose trop longs. L’un comme l’autre, risquerait de laisser apparaître du flou dans votre photo. Vous ne le verrez peut-être pas sur le petit écran de votre appareil mais attention aux mauvaises surprises lorsque vous importez vos clichés sur l’ordinateur !

 

  • Un petit passage en post-production pourrait être un beau moyen de contraster votre cliché et de lui ajouter un peu de détails.

 

  • Si vous avez dans l’idée de copier/coller votre lune sur un autre paysage, soyez toujours attentifs aux proportions et aux teintes des 2 éléments dans le risque de laisser apparaître un cliché qui semblera irréaliste. (Évidemment cela pourrait tout aussi être largement assumé).

 

  1. Utiliser la lune pour composer votre arrière-plan.

 

Pour ce type de photo, la demande en matériel sera moins exigeante. Vous pourriez tout à fait créer ce genre de photo avec un smartphone ou avec du matériel assez courant.

Vous devez rester conscient qu’avec un grand angle, le satellite paraîtra probablement très petit dans votre cadre. Avec un téléobjectif, celle-ci sera plus grosse mais vous n’aurez plus un angle de champ aussi important sur votre sujet en avant plan.

 

  • En plein jour, vous ne rencontrerez (a priori) pas de soucis. La lune et la paysage étant tout deux lumineux, il vous faudra juste rester attentif afin que les détails de la lune ainsi que ceux de l’avant-plan soient bien exposé. Si l’un des trop lumineux par rapport à l’autre, prenez 2 clichés comme expliqué dans la prochain paragraphe.

  • En basse luminosité (au crépuscule), le contraste sera plus marqué. Vous pourriez prendre 2 photos distinctes en exposant une fois correctement le paysage et sur le second cliché, la lune. Ensuite, superposez les 2 photos ou encore, tentez un seul cliché avec le mode HDR de votre appareil.

  • De nuit, vous rencontrez plus de difficulté. En effet, si vous exposez correctement la lune, votre ciel sera très sombre et vous n’aurez pas la possibilité de voir apparaître les étoiles qui le tapisse. A l’inverse, si vous tentez une pose longue pour voir apparaître la voie lactée, la lune laissera une traîne de lumière sur votre photo qui ne permettra pas de la copier/coller comme dans l’exemple précédent.

  1. Photographie rapprochée de la lune.

 

Pour un plan rapproché de la lune, vous serez probablement obligé de penser à passer sur du matériel un peu plus adapté.

Un téléobjectif ou un télescope couplé à un appareil photo numérique haute définition seront un choix idéal pour photographier la surface complexe de la lune.

 

Pour un rendu parfait, évitez les sorties lors d’un temps brumeux ou humide. Au moins il y aura de d’éléments dans l’air qui vous sépare de la lune, au plus votre photo paraîtra nette et contrastée. Attention aussi aux vagues de chaleur qui sembleront déformer votre lune s’il fait chaud lors de votre prise de vue (surtout en journée).

 

  1. Quelle phase de la lune photographier ?

 

Comme dit précédemment, la pleine lune ne laisse pas apparaître un maximum de détails à la surface de celle-ci pourtant, je vous conseille tout de même de commencer par ce grand classique avant de vous intéresser aux autres phases. Ainsi, vous pourrez comparer plus facilement les différents moments d’éclairement de mademoiselle et donc, choisir la phase qui vous satisfait le plus !

 

  1. Photographier une éclipse solaire.

 

Grâce à votre attention particulière, vous aurez analysé et prévu les événements rares en fonction de la situation de la lune face aux autres astres. Renseignez-vous bien avant de prendre des clichés lors de tels événements. Par exemple, photographier une éclipse avec un matériel mal adapté pourrait endommager votre capteur tout comme vos yeux d’ailleurs ! Ce genre de photographie particulière n’est pas le sujet de notre article mais je ne pourrais que vous conseiller de lire d’autres articles sur le sujet afin de vous préparer parfaitement et d’éviter les mauvaises surprises.

Voici un article en rapport à la photographie d’éclipse : CLIQUER ICI

 

  1. Attention à la météo

 

Petit rappel, soyez attentif à la météo et évitez les temps brumeux et nuageux.

Si quelques nuages légers qui passent devant la lune peuvent être relativement esthétiques, il reste difficile de faire du bon travail lorsque ceux-ci sont trop nombreux ou trop épais.

Si vous habitez dans un pays chaud, même en soirée, des vagues de chaleur peuvent apparaître et retirer une partie de netteté au niveau de votre sujet.

 

  1. Composez votre photo de lune.

 

  • Si vous photographiez avec une courte focale, la lune paraîtra très petite dans votre cadre et vous permettra d’ajouter « un petit quelque chose » dans la composition de votre arrière-plan. Choisissez donc un bel avant plan comme sujet pour la mettre davantage en valeur.
  • Si vous utilisez un téléobjectif, la lune deviendra votre sujet principal de votre photo. Le reste arrivera en second plan et servira pour magnifier l’astre lumineux.

 

Petit conseil, vous pouvez effectuer un repérage avant un événement rare afin de connaitre l’angle avec lequel apparaîtra la lune dans votre cadre. Observez bien son comportement et sa direction. Ensuite préparez-vous en effectuant quelques tests avec votre boitier.

 

  1. Quel matériel pour photographier la lune ?

 

Si vous ne possédez qu’un smartphone ou un appareil photo basique ou encore juste un grand angle, vous serez vite limité dans vos compositions.

 

DANS L’IDEAL :

 

  • Misez sur un appareil photo avec objectifs interchangeables avec un capteur de résolution élevée. En choisissant un capteur APS-C, votre focale paraîtra plus longue (x 1,6) que sur un capteur Full Frame, ce qui pourrait être un choix judicieux pour le type de photo que vous vous apprêtez à faire.

 

  • Choisissez un téléobjectif de 300mm voire plus ou un zoom qui vous permettra de vous rapprocher suffisamment de la lune pour en admirer la surface. (Une fois de plus, n’oubliez pas le rapport x 1,6 si vous misez sur un APS-C).

 

  • Choisissez un bon trépied bien solide et lourd pour éviter au maximum les flous de bougé lors de la prise de vue.

 

  • Dans l’idéal, achetez une télécommande pour déclencher à distance afin d’éviter les micro secousse (sinon utilisez le retardateur).

 

  • Encore un bon moyen de zoomer davantage sur votre sujet est d’utiliser un télé convertisseur. Vous pourriez ainsi voir votre 300mm transformé en 420mm (avec un convertisseur x 1.4) voire en 600mm (avec un x 2.0). Attention, l’utilisation de tels matériel, vous perdrez un peu en luminosité (ainsi un objectif qui ouvrirait à F4 paraîtra alors comme un F5.6), restez-en conscient.

 

  • Les super téléobjectifs restent très chers c’est pourquoi, je ne pourrai que vous conseiller de penser au marques concurrentes comme Sigma ou Tamron qui proposent de bonnes alternatives avec leurs zooms pour un prix moins exorbitant.

 

Si vous n’avez pas le budget pour acheter un appareil à objectif interchangeable, le meilleur boitier pour de la photographie de la lune reste le Nikon P900 dont le zoom optique permet un grossissement semblable à un 2000mm. Et tout cela pour le prix imbattable de 600 euros. Je ne connais actuellement pas mieux pour ce type de photographie en particulier. Evidemment, à voir si ce boitier correspond à vos attentes par rapport au reste des photos que vous souhaitez réaliser.

  1. Les meilleurs paramètres pour photographier la lune.

 

Format d’image : RAW (pour pouvoir retoucher facilement vos clichés)

Mode de prise de vue : Manuel

ISO : 100 (ne pas modifier)

Ouverture : F11

Vitesse : 1/100 (à modifier pour une parfaite exposition)

Balance des blancs : Lumière du jour

Mise au point : manuelle (utiliser le zoom numérique sur votre boitier pour être certain de faire une mise au point parfaite sur la surface de la lune).

 

Si vous possédez un DSLR, laissez le miroir relevé pour éviter les secousses lors du déclenchement.

Tentez de prendre 3 clichés avec des expositions différentes pour les superposer en post production afin d’avoir une exposition parfaite sur toute la surface de votre lune. (Une photo à -1, une à 0 et une dernier à +1)

 

Si vous souhaitez laissez apparaître le dessin de la partie non-exposée de la lune, vous devrez obligatoirement surexposer la partie éclairée.

  1. Comment photographier la lune avec un Smartphone ?

 

Le désavantage des smartphones est la focale de leur objectif. Souvent, les smartphones sont prévus pour avoir le plus large « champ de vision » possible et donc, vous aurez beaucoup de mal à zoomer sur la lune.

 

Les derniers modèles cependant, présentent une focale plus longue pour les photos de détail. Préférez donc utiliser l’objectif qui zoom le plus afin de vous rapprocher davantage.

 

Faites la mise au point sur le satellite et restez appuyé sur votre sujet pour pouvoir choisir votre exposition. Baissez ensuite la luminosité pour laisser apparaître les détails et ombre à la surface de la lune.

 

  1. Retoucher ma photo de lune.

 

Sans aller trop loin dans la retouche je vous conseille de contraster légèrement votre photo ainsi que de lui rajouter un peu de détail grâce à l’outils « Luminance » de votre logiciel de retouche préféré. Bien entendu, libre à vous de tenter des rendus bien plus assumés voir excentriques sans modération !

 

Voilà j’espère sincèrement que vous aurez apprécié ce chapitre sur comment photographier la lune!

 

Je tiens à vous informer aussi, que j’ai écrit un syllabus qui vous permettra de vous libérer de la technique en photo ainsi qu’un plan d’action sur 30 jours pour les débutants!

Ce guide est totalement gratuit et vous trouverez le lien pour le télécharger juste en dessous donc si ça vous intéresse, n’hésitez pas !

Mon matériel :

            

Sachez par ailleurs que j’ai décidé il y a peu de créer une chaîne sur laquelle j’explique en détails et chaque semaine, comment obtenir un beau rendu dans un style de photo différent à chaque fois!

Vous pouvez cliquer sur le lien juste en dessous afin de voir la vidéo que j’ai concoctée rien que pour vous!

A très vite pour de nouvelles aventures!

admin8650

About admin8650